top of page
Rechercher

Le petit grain d'olive

Dernière mise à jour : 30 sept. 2021

Un petit grain d'olive

Ce grain peut sembler anodin,

Mais il a une valeur inestimable,

Il y a un an, je plantais avec mes proches des petits oliviers,

Des petits oliviers en la mémoire de ma belle, pour les 19 ans qu'elle aurait eu.

Aujourd'hui, les oliviers grandissent, ils ont pris racines, ils ont survécu au vent, à la sécheresse, aux tempêtes et même aux incendies.

Aujourd'hui, ils offrent la vie grâce à ce grain d'olive et à tout ceux qui garnissent leurs branches.

Lorsque l'on perd une personne essentielle à notre vie, à notre quotidien, on a souvent ce sentiment que tout s'arrête. Que la vie se termine là et maintenant.

Que survivre demande une énergie, une force et une volonté que l'on a perdu avec son départ.

La nature nous enseigne que la vie est ainsi. Que l'on accepte ou non, c'est ainsi.

Lors d'incendies de forêts, cette végétation brûlée fini toujours pas renaître. Il y a une force invisible en nous. Nous, oui, nous faisons partis de cette nature à l'instar de cet arbre qui brûle. L'arbre sait que lorsque son ancêtre part brûlé, il doit fournir plus de fruits, plus forts et résistants pour revégétaliser rapidement. Les pins d'Alep en sont un bel exemple. Ceux qui survivent avec seules leurs écorces brûlées, multiplient leurs pignes afin d'accélérer la production et reprendre leurs droits.

L'arbre mort fait tomber ses fruits, qui associés à la cendre, fertilisent peu à peu les sols en vu d'une renaissance. Ces nouveaux arbres produiront plus de fruits encore. De même que l'arbre qui survit.

Le cycle de la vie apprend l'humilité, la mort, l'acceptation, la résilience, la reconstruction et la renaissance.

Ces mots qui n'ont aucun sens au moment du choc, se révèlent avec le temps, en observant ces cycles avec attention.

Après un deuil, de même que cet arbre, soit on s'effondre, soit on survie. Survivre donne la force nécessaire pour faire respecter la mémoire des disparus et refuser que leurs départs soient dénués de sens.

On a tous, dans cette nature une leçon à tirer de nos souffrances. Un regard à porter sur la responsabilité de nos choix futurs.

Comme ces arbres, nous avons la capacité de nous relever, de nous révéler et de faire de notre mieux, pour nous-même, pour notre prochain et pour notre écosystème. Etre chaque jour le meilleur de nous même.

Le deuil m'a appris que pour survivre, il me faut maintenir et communiquer la joie de vivre que ma belle fleur portait en elle. Et elle m'encourage à aller plus loin, en accompagnant, grâce aux enseignements que l'on m'a transmis, les personnes qui traversent des phases de recherche de soi.

Ce grain d'olive est le fruit de cet arbre, qui a été arraché, puis replanté, qui a survécu et qui donne la vie. Il me montre le chemin, pour ne pas défaillir, pour garder le cap et accomplir ma part avec une double joie dans mon cœur. La sienne et la mienne 🌿

Merci petit grain d'olive 🙏



124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page